Entreprendre ou vivre une passion.

BarCamp2014Le dernier BarCamp organisé par Anathalie Mukundwa, avait pour thème la passion de l’entrepreneuriat. Vaste sujet s’il en est, car la passion est bien quelque chose qui prend des formes différentes chez chacun d’entre nous, et qui a un réel impact sur notre façon de vivre. Avec l’ensemble des participants, nous nous sommes d’abord attelés à définir ce qu’était la passion par rapport à soi, par rapport aux autres, dans le sens subjectif et objectif du terme, et de voir comment elle pouvait se concrétiser dans la vie de l’entrepreneur.

Qu’est-ce que la passion ? Que représente-elle par rapport à soi ? La passion est l’expression d’un besoin intérieur profond. Elle se traduira par le fait de vivre intensément en entreprenant quelque chose, que ce soit un sport, un métier, un hobby. Ce besoin est une source de motivation qui nous entraine à réaliser un objectif préalablement fixé.  Elle pourra présenter chez certains un caractère obsessionnel, voir irrationnel. Certains ne vivront que pour elle tel que le collectionneur, alors que pour d’autres, ce sera plutôt une façon de vivre qu’un réel objectif, autrement dit faire des choses avec passion.

Qu’en est-il de la passion vis-à-vis des autres ? Toujours dans le sens subjectif du terme, la passion suscitera l’adhésion ou bien le rejet, et ce, pour diverses raisons. On exprime souvent le fait que des personnes ont le courage de vivre de leur passion, indépendamment de l’avis des autres, du quand dira-t-on.  Steve Jobs ne disait-il pas à ce propos, dans son célèbre discours à l’Université de Stanford, qu’il était important d’écouter sa propre voix intérieure, plutôt que celle d’autrui. On perçoit aisément l’énergie dégagées par les personnes passionnées, ce qui ne laisse aucun doute quant à l’authenticité de cette passion. Elles sont aussi généralement intarissables dès que l’on aborde le sujet de leur passion, et leur enthousiasme se communique très facilement aux autres.

D’un point de vue pratique, la passion a un impact sur notre entourage, et la passion d’entreprendre ne fait pas exception à la règle. Démarrer sa propre entreprise est bien plus qu’un changement d’activité et de statut professionnel, c’est un mode de vie. Ce mode de vie aura un impact sur votre entourage familial. La vie au quotidien, mais aussi les éventuelles conséquences  positives ou négatives qu’engendre l’entrepreneuriat, rythmeront aussi la vie de votre entourage proche. Le fait par exemple de faire face à des difficultés financières pourrait avoir des répercussions sur la vie et l’atmosphère familiale. Les membres de votre famille proche sont en quelque sorte vos premiers partenaires avec qui vous devez parler de votre projet d’entreprise et de ce que cela implique, et voir ce qui est acceptable pour tout le monde. Ceci est d’autant plus important que le passionné voit son idée comme étant la meilleur idée qui soit, et risque de partir en “croisade” pour imposer son idée aux autres.

L’entrepreneur est-il un passionné, ou doit-il l’être ? Comme dit précédemment, la passion est un besoin qui s’exprime, quelque chose dont on est convaincu. Cette conviction profonde est sans nul doute une condition nécessaire à l’entrepreneur pour convaincre les autres, les clients potentiels, d’acheter le bien ou  le service qu’il propose, mais aussi ses futures partenaires avec lesquels il développera son projet. La passion pousse l’entrepreneur sans cesse à s’améliorer, à accroître ses connaissances et ses compétences, afin de faire évoluer son offre de produits ou de services. Il accroit sa maîtrise dans ce qu’il fait le mieux, ce qui lui permettra de se différencier de ses concurrents. C’est cela qui fera qu’il s’exprimera à sa manière à travers son activité, et qu’il sera lui-même et non un autre et reconnu comme tel, qu’il sera unique.

Mais qui dit passion, dit aussi difficultés à réaliser cette passion. L’entrepreneuriat s’apparente souvent à une course d’obstacle, que l’entrepreneur passionné devra et voudra franchir. Que ce soit dans la recherche de solutions techniques pour répondre à un besoin précis d’un client, que ce soit dans la recherche de financements pour développer son activité, l’entrepreneur devra chaque jour déployer quantité d’énergie pour atteindre son objectif. Mais la motivation qui découle de sa passion fera qu’il n’abandonnera pas facilement celle-ci. Nous le savons tous bien, la vie est faite de satisfactions mais aussi de contraintes. Ce n’est pas l’absence de contraintes qui font de nos projets une réussite, mais bien notre capacité à gérer ses contraintes et à trouver des solutions appropriées pour atteindre nos objectifs.

Lors des discussions, une question sous-jacente à cette problématique de passion –contrainte, était le fait de voir comment pouvoir vivre de sa passion. Pouvoir vivre de sa passion est l’équation que tout entrepreneur doit résoudre, en déterminant le résultat qu’il veut obtenir, ainsi que tous les autres termes de cette équation. Ces termes consistent en une série de paramètres, mais aussi de contraintes. Faut-il encore préciser que l’entrepreneur se sera préalablement posé les questions suivantes : Quelles sont mes aspirations, et là la passion constitue la réponse, mais aussi quelles sont mes compétences, et y-a-t-il un marché pour que mon projet soit viable.  La question est de savoir quelle stratégie mettre en place pour pouvoir vivre de sa passion. Ceci étant, cet aspect des choses est intéressant, dans la mesure où il met en lumière le fait que la passion peut être vue, ou se vivre de différentes façons. Comme je l’ai évoqué au début de cet article, la passion sera vue, vécue différemment par chacun. Chez les uns, ce sera quelque chose d’intense, avec une part d’irrationalité, une passion pour laquelle aucun compromis n’est possible, et pour d’autres, exercer leur passion sera une activité qu’il faudra combiner avec d’autres choses afin de pouvoir vivre. En évoquant cela, je pense à ce témoignage de Michel Kacenelenbogen, fondateur du théâtre « Le Public » à Bruxelles. Ce dernier évoquait que le but de la société de marketing qu’il avait créé était de faire de l’argent pour pouvoir créer un théâtre, rêve qu’il réalisa. Ce qui serait intéressant de savoir, c’est de savoir si cette société qu’il dirigea pendant plusieurs années était  en elle-même une réelle source de motivation qui lui permit de gagner de l’argent pour créer son projet de théâtre, ou bien si c’est  le fait de créer ce théâtre qui était la motivation première, et que sa société était donc une contrainte qu’il jugea nécessaire pour concrétiser son rêve. Autrement dit, la contrainte n’enlève rien à sa détermination et lui permet de faire fonctionner cette société. A contrario, j’ai eu l’occasion de rencontrer des entrepreneurs, dont un fut des nôtres lors de ce BarCamp,  qui lancèrent leur projet avec passion, une aventure qui leur apporta énormément d’enseignement et de satisfaction sur le plan personnel, mais qui à un moment donné, furent confrontés à une contrainte qu’ils n’étaient pas prêt à affronter, et qui, après mûres réflexions, décidèrent d’abandonner leur projet d’entreprise.

Il va sans dire que la passion est quelque chose de complexe, mais quelque chose qui résulte aussi d’un esprit curieux. La vie d’entrepreneur n’est pas quelque chose de linéaire, mais qui comme notre environnement, évolue de plus en plus vite. Certaines passions s’éteignent, d’autres naissent, en fonction des circonstances de la vie, en fonction des nouvelles opportunités que tout esprit curieux découvre. Sans doute une preuve de plus que c’est la passion qui anime les entrepreneurs en série, que vivre passionnément est pour eux une nécessité.

Photo prise par Anathalie Mukundwa. 

Advertisements

About Eric Saint-Guillain

After 18 years as employee as accountant and controller for international companies, I launched my own activity in 2007 as financial consultant and interim manager. I am also investing time in non-profit organization. I am always pleased to learn everyday.
This entry was posted in Articles and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Entreprendre ou vivre une passion.

  1. Ehhh, visiblement j’étais aussi passionnée par ce que je racontais lors de cette journée 😉

    • Eric Saint-Guillain says:

      Je n’ai pas eu l’occasion de venir le vendredi, mais je pense que ces deux journées furent passionnantes. L’art de la rencontre avec des gens passionnants et passionnés fait que l’on récolte toujours quelque chose qui nous rend plus riche intérieurement.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s