Quel type d’entrepreneur suis-je ?

Richard Branson, serial entrepreneur parti de rien.

Richard Branson, serial entrepreneur parti de rien.

Bon nombre d’entrepreneurs, ou de personnes qui envisagent de créer leur propre projet se sont probablement posés la question de savoir quel type d’entrepreneur ils pourraient devenir.  En d’autres termes, qui suis-je réellement, et de quoi suis-je vraiment capable ?

Répondre à cette question, c’est déjà analyser un certain nombre de termes que constitue l’équation d’entreprendre. Cette équation définit quel est mon objectif, et quelles seront les différentes composantes, mais aussi contraintes qui me permettront d’atteindre cet objectif.

–  Des composantes liées à la personnalité : Suis-je sûr de moi ? Ai-je la capacité de prendre des risques et jusqu’à quel degré de risque suis-je capable de l’assumer. Puis-je facilement accepter mes échecs et me remettre en question ? Puis-je facilement me relever suite à un échec, autrement dit, quelle est ma capacité de résilience ? Ces différents aspects seront déterminants quant à l’ampleur du projet que l’on entamera, le degré de risque étant proportionnel à l’envergure du projet.

–  Ce qui me passionne : Tout entrepreneur est avant tout mu par une passion. Cette passion est un élément déclencheur de la motivation qui poussera l’entrepreneur à réaliser son projet et atteindre l’objectif attenant à ce projet.  Dans la mesure où il faudra convaincre les autres, il faudra d’abord être convaincu soi-même, et quoi de plus convaincant qu’un être passionné, qui montre qu’il déploiera toute l’énergie nécessaire pour réaliser son objectif.

– Des compétences clefs et des aptitudes: Tout projet nécessite des compétences clefs, comme des aptitudes. Bien sûr, on ne peut pas tout faire soi-même, et on délèguera certains processus à des collaborateurs ou à des sous-traitants. Cela demande des capacités au niveau de la gestion de ressources humaines. Il est nécessaire de se poser la question de savoir si l’on a les compétences pour le faire, mais aussi si c’est quelque chose que l’on aime faire ou non. On en revient à la composante de la personnalité. La question sous-jacente ici est de savoir si je préfère travailler seul ou si je préfère travailler en équipe et que j’assume de devoir avoir autorité sur une équipe.

– L’ampleur du projet : Tout projet est amené à évoluer d’une façon ou d’une autre, mais certains projets seront de plus grande ampleur que d’autres. La question est de savoir si on pourra assumer l’évolution de son projet, si l’on assumera les nouvelles contraintes qui pourraient naître de cette évolution. Par exemple, un projet nécessite une taille critique pour être pérenne, ce qui nécessite d’investir des capitaux conséquents, de devoir engager plusieurs dizaines de personnes. Puis-je faire face à l’ampleur que prend le projet ?

Malgré ces questions que l’on se pose, le parcours de chaque entrepreneur sera différent. Si quand bien même, on trouvera l’inspiration aussi dans l’expérience des autres, il n’en reste pas moins important d’écouter sa voix intérieure quant à ce que l’on envisage de faire, d’être soi-même et de ne pas faire forcément comme l’autre. Néanmoins, se connait-on vraiment ? Chacun d’entre nous n’a -t-il pas des talents qu’il ignore ?

Entreprendre reste une aventure, et n’est certainement pas quelque chose de statique. C’est une expérience de laquelle  on apprend chaque jour. L’entrepreneur sera chaque jour confronté à des défis. Face à ces défis, il développera des capacités à surmonter les obstacles et à mieux anticiper les défis futurs, mais il découvrira peut-être aussi des choses pour lesquelles il n’est pas fait, et agira en conséquence. Une femme entrepreneur me raconta un jour qu’elle avait abandonné le projet qu’elle avait lancé, parce que l’évolution de celui-ci prenait des proportions impliquant des responsabilités et des risques qu’elle n’était pas prête à assumer, qui ne correspondait pas à son projet de vie personnel. Il n’y a en cela rien de déshonorant, c’est même faire preuve de sagesse. Car ne l’oublions pas, un entrepreneur est quelqu’un qui choisit de prendre des risques, mais qui se doit de les assumer.

La question mise en avant est de savoir quel type d’entrepreneur nous sommes, ou quel type d’entrepreneur pouvons-nous devenir. Il y a en effet un monde de différence entre celui qui devient prestataire de service indépendant, qui met en avant une compétence propre et qui en fait un projet professionnel et économique, et celui qui décide de lancer une véritable entreprise qui sera amenée à grandir, à engager du personnel, à se développer à l’étranger. Comment démarrer et comment évoluer ? Le chemin parcouru par chaque entrepreneur sera différent, fonction de ses aspirations, de ses expériences, des talents qu’il a ou qu’il développera et dont il pourra tirer profit. Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn, exprime le fait que notre parcours n’est pas pré-établi, mais que nos expériences doivent faire émerger des choses en nous, des capacités, des talents, des centres d’intérêts qui nous mèneront à nous lancer dans un nouveau projet, une nouvelle aventure.

Quel type d’entrepreneur sommes-nous ? Celui que nous deviendrons, que nous apprendrons à connaître, en fur et à mesure des expériences vécues et des rencontres, des opportunités, mais aussi  fonction des valeurs que nous voulons mettre en avant. S’il y a bien des choses utiles à savoir pour entreprendre, on se rend vite compte en apprenant sur le parcours d’entrepreneurs connus qu’il n’y a pas vraiment de règles qui garantissent le succès. L’essentiel est de tirer profit des différents aspects de cette aventure qu’est l’entrepreneuriat pour toujours évoluer vers de nouveaux horizons. L’entrepreneuriat n’a pas de limites, et c’est sans doute cela qui fait aussi que nous serons un type d’entrepreneur  explorant le champ des possibles….voir même de l’impossible.

Advertisements

About Eric Saint-Guillain

After 18 years as employee as accountant and controller for international companies, I launched my own activity in 2007 as financial consultant and interim manager. I am also investing time in non-profit organization. I am always pleased to learn everyday.
This entry was posted in Articles and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s