Innover, un changement de vision.

Solar Impulse, un projet et une technologie innovants.

Solar Impulse, un projet et une technologie innovants.

Nul n’ignore plus que la créativité et l’innovation comptent parmi les moteurs qui assurent la pérennité et le développement d’une entreprise. Comme l’explique dans une interview Luc de Brabandere, expert en créativité au sein du Boston Consulting Group, la créativité consiste à concevoir quelque chose de nouveau, de changer de paradigme, alors que l’innovation consiste à faire quelque chose d’une autre manière. Dans les deux cas, il y est nécessaire de changer de vision, d’aller vers quelque chose de nouveau. Ces changements de vision constituent une forme de rupture par rapport à notre environnement, à nos habitudes. Ces ruptures engendrent souvent des résistances de la part du public, par peur de l’inconnu, par peur du changement. Et pourtant, le changement et l’innovation constituent les moteurs assurant la pérennité et le développement des entreprises, des organisations, de notre société.

L’innovation implique deux choses fondamentales, à savoir la perception des changements et des évolutions de notre environnement et l’anticipation dans le développement de nouveaux  produits et services. Or, dans un monde où le court terme est toujours prépondérant, et notamment en termes de performance financière, l’innovation comme source de revenus et de développement à long terme est parfois négligée, et entraine la disparition de nombreuses entreprises.  Le processus d’innovation ne peut s’enclencher qu’à partir d’un changement de vision, une qualité essentielle pour tout entrepreneur qui se lance dans l’aventure.  Développer ce changement de vision implique de sortir des sentiers battus, de penser « out of the box » comme disent les anglo-saxons.  La créativité et l’innovation impliquent de prendre conscience des enjeux de demain, mais d’aussi avoir une autre perception des choses, de notre environnement, de voir les potentialités de choses déjà existantes dans notre environnement. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de faire connaissance avec une personne qui était docteur en musicologie. Outre cette qualité et un réel talent de musicien, il était doté d’un talent d’informaticien, plus précisément de programmeur autodidacte, talents qu’il exerçait à titre professionnel. Finalement, il arriva un jour à pouvoir combiner ses deux passions, en concevant des logiciels permettant d’apprendre la musique.  De par ces compétences et son expertise, cette personne aura certainement proposé un produit performant, permettant à beaucoup de pouvoir développer des talents de musicien. N’étant pas musicien, il me serait difficile de dire si cette méthode d’apprentissage est tout aussi efficace que les traditionnels cours de solfège, mais un tel produit a certainement l’avantage d’offrir une solution alternative ou complémentaire.

Créer et innover ne signifie pas seulement changer de vision, de paradigme, c’est aussi aller à l’encontre des idées reçues, ramer à contre courant et refuser de se mettre des barrières.  La fameuse maxime « Nous ne savions pas que c’était impossible, c’est pour cela que nous l’avons fait » prend tout son sens.  Certaines choses qui nous entourent sont le résultat d’inventions de longue date, qui, peu performantes au départ, ont été améliorées au fil du temps, et ont gagné en efficacité et rentabilité. Mais il y a lieu de voir les potentialités de ces inventions sur le long terme.  Un bel exemple et pour moi une des plus belles inventions de ce siècle, c’est le projet Solar Impulse, développé par Bertrand Piccard, un avion fonctionnant à l’énergie solaire. Cet avion, équipé de capteurs solaires, stocke de l’énergie solaire  pour pouvoir actionner ses deux moteurs. La performance de la technologie développée, a permis à cet avion de stocker durant les vols expérimentaux de jours, autant d’énergie qu’il en a consommée. Bien sûr, cet avion a des caractéristiques particulières et bien différentes que celles d’un avion ordinaire. En effet, Solar Impulse ne peut transporter qu’une seule personne, doit voler dans des conditions météo optimales, a un poids très léger et une très grande envergure. Il est clair que cette technologie n’est pas encore opérationnelle pour permettre à des avions de type Boeing de voler à l’énergie solaire. Mais sur le plan de la symbolique, ce projet montre qu’un premier objectif a été atteint, celui de faire voler un avion avec une autre source d’énergie, et dans ce cas-ci une source d’énergie renouvelable,  et une consommation d’énergie minimum.  Pouvoir utiliser cette technologie pour faire voler un avion ordinaire n’est qu’une question d’investissement et de temps en recherche et développement. Il s’agit d’un processus itératif, ou chaque étape franchie permet de tirer des enseignements et de préparer l’étape suivante. Les avions d’aujourd’hui n’ont plus grand-chose à voir avec le premier avion motorisé, inventé par Clément Ader.  Bertrand Picard a fait le pari courageux en pensant autrement, en se fixant comme objectif de faire voler un aéroplane avec une source d’énergie renouvelable. Et si quand bien même ce projet ne devait pas aboutir et permettre de faire voler un Boeing, ce projet aura certainement apporté une énorme contribution au niveau technologique et scientifique, une contribution qui pourra servir à d’autres projets.  Si l’on part du principe qu’une idée a peu de chance de voir le jour, qu’elle est irréaliste, à ce jour,  nous roulerions toujours en calèche, et le train à grande vitesse ne serait qu’un projet sur papier.

Notre environnement évolue constamment, ce qui signifie que des besoins, des enjeux nouveaux apparaissent chaque jour. Les entreprises innovantes tentent de répondre à ces besoins en proposant des solutions, des nouveaux produits. Les entreprises de demain seront celles qui sauront répondre à ses besoins tout en tenant compte des contraintes liées au développement de solutions, contraintes économiques, sociales et environnementales. Ce sont ses contraintes même qui poussent à innover, à devoir anticiper. On peut paraphraser Darwin en disant que les entreprises qui survivent ne sont pas les entreprises les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements.

Advertisements

About Eric Saint-Guillain

After 18 years as employee as accountant and controller for international companies, I launched my own activity in 2007 as financial consultant and interim manager. I am also investing time in non-profit organization. I am always pleased to learn everyday.
This entry was posted in Articles and tagged , , , . Bookmark the permalink.

11 Responses to Innover, un changement de vision.

  1. Pingback: Innover, un changement de vision. | EFFICACITE ...

  2. Pingback: Innover, un changement de vision. | le changeme...

  3. Pingback: Innover, un changement de vision. | BtoCommunic...

  4. Pingback: Innover, un changement de vision. | L'actualit&...

  5. Pingback: Innover, un changement de vision. | NeoCoach Maine et Loire

  6. Pingback: Innover, un changement de vision. | 4CO Developpement

  7. Innover le changement est un challenge pour la survie de l’entreprise,par ces temps de turbulence que vit les entreprises de partout dans le monde,leur stratégies ont été misent à l’épreuve ,manager le changement n’est pas une simple opération de routine , c’est avant tout une compréhension bien penser de ce que on veut du changement .

    • Eric Saint-Guillain says:

      Effectivement, le changement ne doit pas être quelque chose que l’on décrète, mais quelque chose émanant d’une réflexion profonde et nécéssitant une profonde remise en question des choses. A défaut de cela, on risque d’inscrire le changement….dans la continuité ! Le changement implique bien souvent un changement de paradigme, et donc de s’extraire d’un mode de pensée et d’une vision souvent guidés par une forme de routine.
      Merci pour votre commentaire très pertinent.

      • ( Dans un article de Fortune du 29 octobre 2012, Michael Porter et Jan Rivkin proposaient de répondre à la question de ce « que devraient faire les entreprises pour restaurer la compétitivité des Etats-Unis ». Ils y expliquaient que les managers et dirigeants devaient simplement mieux gérer leurs entreprises en se concentrant sur le développement de l’innovation, sur la productivité et sur les communautés dans lesquelles elles s’inséraient.) source JDN. La Dynamique de changement qui caractérise l’économie mondiale et avec la cascade de faillite des entreprises ,l’un des pionniers de la stratégie à savoir Michael Porter à été au cœur d’une critique selon laquelle sa pensé n’a pas eu les effets escompté pour résoudre les dysfonctionnements causés par la crise économique mondiale , aussi peut’on incriminer un tel stratège,ou bien c’est le manque d’innovation des dirigeants d’entreprises qui perdent de vie cette notion d’amélioration continue pour contrecarré la déroute vers la faillite .

      • Eric Saint-Guillain says:

        Il y a sans doute un manque d’innovation, et c’est là que l’éducation, l’école ont toute leur importance. Notre système a plutôt contribué à bâtir une société de consommateurs passifs, alors que nous serons amenés à devenir des acteurs créatifs. Il y a le facteur éducation qui a son importance, mais aussi une volonté claire des entreprises à impliquer l’ensemble de ses travailleurs dans un processus de changement et d’innovation.
        Quant à une des causes de la crise économique mondiale, je pointerais aussi les inégalités grandissantes en matière de pouvoir d’achat. L’écart entre les salaires les plus faibles et les salaires les plus élevés ne fait que s’accroître. Or, l’économie ne peut tourner que par la consommation des ménages. Ceci est d’une évidence, mais beaucoup ne semblent pas comprendre cela.

  8. Pingback: Innover, un changement de vision. | "Innov...

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s